Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis 5 ans! Plus de 300 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

samedi 20 février 2016

Vive la mousse 3

Dans les posts "Vive la mousse 1 & 2", j'ai expliqué comment faire de la mousse et à quoi ça sert et dessert la mousse...


La mousse est fabriquée par introduction d'un gaz (air) dans un liquide. Que ce soit une émulsion, des corps gras fondus, des solutions... peu importe le type de produit.

La Cosméteuse
Exemple : émulsions aérées/bullées/mousseuses         
Pour favoriser l'apparition de la mousse (appelé foisonnement  et la stabiliser, on joue sur les ingrédients tels que les tensioactifs (plus spécialement les anioniques), les gélifiants (macromolécules ou polymères), les cires (corps gras solides) selon le type de formule qui est développée.
    
Ça sert à RIEN...! Comment ça? Sauf : 
-   pour le plaisir du contact sensoriel. Ça facilite l'étalement par son moelleux et fondant à l'application et ça allège le toucher...
-    Que c'est ludique et régressif enfantin. Qui n'a jamais joué avec son shampooing, gel douche...? me jette de la mousse direct ds l'œil!!!
-    Que ça permet de localiser la zone sur laquelle a été utilisé le produit, ce qui est bien pratique.



Pour plus d'infos :  Vive la mousse 1 Vive la mousse 2

Ç'est quoi alors le problème ?

    -    L'oxydation  va abîmer le produit et la peau qui reçoit le produit... L'un change d'odeur, de couleur et même de texture et l'autre use son capital réparation et vieillie prématurément. Dans les deux cas l'inverse de ce qu'on veut pour eux!!!

    -    Ça favorise la contamination du produit par les micro-organismes qui le détruisent et qui risquent de vous contaminer ou de vous irriter par la libération de toxines...Sympa non?







Sympa non?    NON !!! Mais c'est si joli... Snif...

La Cosméteuse
Emulsion aérée vu du dehors et du dedans : c''est une mousse


Pour éviter cela il faut :
-    Bien sélectionner ses ingrédients, en connaissance de cause, au départ.
-    Utiliser les bons outils de fabrication.
- Stocker le produit au frais (frigo).
- Utiliser rapidement le produit (1 à 3 mois maxi selon le type de formule)
-    Mettre un antioxydant dans la formule.
-    Mettre un conservateur s'il y a de l'eau ds le produit ici.

C'est simple et efficace, une fois qu'on a bien tout compris, on évite et on protège... Finalement!
Par contre qd vous utilisez un antioxydant et un conservateur la juste dose suffit. Ni trop peu ni trop tout court!!! Car ds un cas comme ds l'autre ce ne serait ni bon pour le produit et encore moins pour la peau!!!!!
Mais ça c'est une autre histoire !!!!!

Et j'espère que mon leitmotiv n'aura jamais eu autant de sens à votre peau, que maintenant!

Soyez généreux avec votre peau!!!

Aromatiquement...

Merci à karine T Pour sa relecture :)


2 commentaires:

  1. et bien voilà Christine, j'ai lu le 3! sincèrement, j'ai la mousse mais...du champagne, si je puis me permettre ce trait d'humour! ;)
    Sérieusement, je ne vois pas souvent écrit sur les pots de homemade à conserver au frais. Peut être mettre en photo le dégagement gazeux pouvant se produire lors d'une contamination et les risques sur la peau si celle ci est déjà abîmée par quelques boutons...déjà bien chargés en bactéries :)
    Merci de prendre le temps d'éveiller les consciences et d'informer aussi!
    merci pour ce travail
    Brigitte D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brigitte,
      Je suis d'accord avec toi pour le champagne!!! ;)
      J'avoue passer pour une martienne rigoureuse auprès de mes stagiaires (apprenties cosméteuses) de formation, mais finalement après 3 ou 5 jours avec moi elles comprennent bien l'enjeu pour la santé de la peau!!!! la cosmétique maison c'est super si c'est bien fait.... beaucoup devraient se former auprès de professionnels de la cosmétologie et lire les bons blogs!!!!
      Ma priorité ds ce blog c'est de reconnecter le cosmétique homemade à la beauté/santé de la peau et de l'oeil... On l'oublie, hors une petite opacification de cornée grâce aux germes c'est sympa aussi!!!! :)
      Merci à toi et surtout partage les.
      Christine

      Supprimer