Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

samedi 20 février 2016

Vive la mousse 1


La mousse c'est sympa!.... Enfin c'est ce que l',on croit. C'est vrai tout le monde aime la mousse, c'est aérien, craquant, pétillant et parfois même crémeux... Mais ça marche comment et ça sert à quoi?

Du point de vu de la physico-chimie, la mousse est la dispersion (comprendre mélange impossible) entre un gaz et un liquide. Les deux substances étant sous des formes physiques et de nature chimique différentes, elles se mettent l'une dans l'autre lors du mélange par agitation. Le gaz se fait enfermer/ englober dans le liquide et plus l'agitation est vive plus il y aura de mousse...
Et, si elle est de plus en plus volumineuse ou dense c'est parce que la quantité ou la forme des bulles qui la constitue varie. Mais oui! Bien-sûr. La mousse ce n'est rien d'autre qu'un tas de bulles collées les unes aux autres.

La Cosméteuse
Vive la mousse! La Cosméteuse


Mais comment une substance qui normalement est liquide arrive à former une paroi autour du gaz? En se rigidifiant, tout bonnement. C'est simple, il suffisait d'y réfléchir. 
La rigidification est obtenue de 4 façons en cosmétique, que l'on peut cumuler pour plus d'efficacité ou par plaisir :

1) En utilisant un TA (tensioactif) anionique. Leur spécialité c'est la mousse d'ailleurs! Voici un petit tableau qui présente leur capacité à mousser en fonction de la longueur de la chaîne, de la nature de la tête polaire (cf post les ta ici ), et du type de contre ion.
- Plus la chaîne grasse est courte plus il mousse.
- Moins la tête est volumineuse plus il mousse
- Plus le contre ion est petit plus il mousse.

Corrélation entre Propriétés des TA anioniques et molécules
par La Cosméteuse

-
T
 +

R
Sel
FONCTION

O

M
C12
Na+
Sulfonate

L

O

K+
Sulfate

E

U
C14
NH4+
Ether sulfate

R

S

MEA
Ether sulfonate

A

S

DEA
Amide Ether sulfate

N

E

TEA
Acylats

C
 -

C16
Mg
Acylats
 +
E








Mais les autres tensioactifs le font aussi mais moins facilement... Une émulsion peut mousser lors de la fabrication, un produit détergent moussera lors de l'utilisation.


2) En utilisant un gélifiant ( macromolécule ou polymère)... Et bim!  "Of course", puisque leur but c'est de solidifier/épaissir le liquide dans lequel il est utilisé. Il bloque les bulles à l'intérieur du liquide qui ont du mal à s'évaporer/bouger et donc restent enfermées en s'agglutinant les unes aux autres jusqu'à former une mousse. En cuisine on appelle ça les blancs en neige. En cosmétologie, on l'évite! Lire le post Vive la mousse 2...


3) En utilisant un corps gras solide appelé aussi cire... C'est-à-dire avec une température de fusion > à 50°C. Et là lors du refroidissement tout en maintenant l'agitation, comme précédemment on emprisonne les bulles de la mousse. En cosmétique maison DIY, on appelle ça une chantilly de Karité.

4) En utilisant l'énergie mécanique... Cette fois ci,  et non pas une stratégie chimique! Pour être concrète les mélangeurs de type "ressort ou fouet" sont fait pour ça! Proportionnellement, le volume de produit fabriqué associé à la puissance d'agitation va créer un cône d'introduction d'air (appelé vortex) plus ou moins grand. Parallèlement, le produit va chanter le "glougloutement" de l'entrée d'air !!!!

La Cosméteuse
Mousseur


Donc si vous avez bien tout compris : plus on agite et plus c'est épais plus la mousse se fait et reste!!!!

Mais à quoi ça sert ou ça dessert la mousse en cosmétique ?
Alors pour être honnête tout de suite, ça sert à rien si on se met du côté du produit tant ds son efficacité que sa stabilité cf post stabilité! Par contre si on apprécie la sensorialité de la texture ça peut être intéressant...

A suivre : "Vive la Mousse 2"...

Soyez généreux avec votre peau!!!

Aromatiquement...

5 commentaires:

  1. bonjour, je n'ai pas compris et jamais entendu parler de contre ion. Cela correspond t il au nombre de carbone dans la chaîne? C14; C16?
    merci pour votre réponse
    B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les contre-ions sont les ions, dont on ne parle jamais mais, qui viennent contrebalancer les ions principaux. Dans le cas de tensioactifs anioniques ce sont les cations. Le plus souvent les ions sodium ou potassium. Dans la réalité, ils sont d'une grande importance chimique... Car ils participent au fonctionnement des substances et à leurs effets sur la peau.

      Supprimer
  2. Merci pour cet article construit, riche et documenté. Un réel plaisir de vous lire. Des bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce gentil commentaire 😋 Si tout ce que j'écris peu aider à comprendre et à faire attention à sa peau! Génial! Aromatiquement!

      Supprimer