Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

dimanche 1 mars 2015

Les substances colorantes comment ça marche?

LES COLORANTS

Colorants par La Cosméteuse

Selon la réglementation, est appelé « colorant » toute substance modifiant la couleur du produit dans lequel on l’introduit ou du support sur lequel on le dépose. Les colorants autorisés sont répertoriés sur une liste par arrêté du 6 février 2001 (modifié par différents arrêtés).





Vision des couleurs par La Cosméteuse


Les colorants absorbent certaines couleurs émises par la lumière et renvoient les autres par réflexion.
La couleur que l’on voit est donc celle qui est réfléchie.





Propriétés
Les colorants sont divisés en deux groupes :
- les colorants « vrais » sont des matières premières solubles dans les milieux auxquels ils sont mélangés, et absorbés par les supports sur lesquels ils sont déposés. On les appelle aussi « teintures » terme dédié aux colorants capillaires et pilaires en cosmétologie. Ils sont liposolubles ou hydrosolubles en fonction de leur nature chimique.
- Les pigments, eux, sont insolubles et sans affinité pour leur support. Ils sont donc plus difficiles à utiliser car ils doivent être dispersés et broyés pour réduire les grumeaux. Ils sont hydrodispersibles ou lipodispersibles. Ils ont la particularité d’être plus couvrants que les « vrais » colorants.

Chimie de la couleur
Les colorants sont des molécules contenant des groupements d’atomes appelés « chromophores » qui sont responsables de la couleur. Les chromophores étant peu colorés, il faut donc leur ajouter un auxochrome pour en changer la couleur. L’association de ces deux groupements d'atomes donne la couleur finale à la molécule.


Effet bathochrome par La Cosméteuse


Lorsque la couleur tend vers le rouge l’effet est « bathochrome ».







Effet hypsochrome par La Cosméteuse


Lorsque la couleur tire vers le bleu, l’effet est « hypsochrome ».







Exemple de chromophore : le groupement azoïque –N=N-
Exemple d’auxochrome : le groupement -NH2


LES COLORANTS PARTICULIERS

1. Les laques

Structure d'une laque par La Cosméteuse


Les laques sont des matières colorantes de type pigmentaire obtenues à partir de colorants hydrosolubles greffés sur un support minéral (oxyde de titane). Origine synthétique majoritairement.

Elles ont, en général, une bonne couvrance et une grande palette de nuances vives et variées. Elles sont insolubles car dispersibles.






2. Les nacres

Mica par La Cosméteuse

Les nacres sont des matières colorantes de type pigmentaire obtenues à partir de colorants insolubles (pigments) fixés sur une plaquette de mica. Le mica est une roche qui a la particularité de se briser en fines plaquettes  transparentes et lisses, ce qui va conférer à la nacre la brillance et la possibilité d'effets visuel optiques (réflexion et transmission) particulier. En cosmétique maison les distributeurs les appelles communément mica… par simplification et en relation avec leur matériau de construction.








Elles sont insolubles et dispersibles.
Selon le pigment et son épaisseur, mais aussi en fonction de la taille de la particule, une multitude d’effets visuels sont obtenus : nacrage, irisation, scintillement, paillettes, etc.



L’effet nacré est un effet blanc sans reflet qui donne de la profondeur à la couleur. 
L’effet irisé est un phénomène coloré variant selon l’angle d’observation et selon les mouvements du support.


Nacres cuivrées par La Cosméteuse

Principales substances 

Essence naturelle d’orient
Ce sont des cristaux de guanine et d’hypoxanthine provenant d’écailles de poisson. Leur transparence et leur épaisseur différentes permettent une décomposition de la lumière. Ils produisent des phénomènes d’irisation et de nacrage. Rares et pas disponible en cosmétique maison car excessivement cher, et c’est tant mieux !

Oxychlorure de bismuth
Il est doux et a une bonne affinité avec la peau. Il est sensible à la lumière. Il peut être précipité sur des supports minéraux tels que du mica ou du talc créant ainsi un pigment moins nacré. Origine synthétique et très chers aussi.

Mica et oxydes métalliques

Nacres à base de mica et oxydes métalliques par La Cosméteuse
Le mica peut servir de support à des enrobages d’épaisseur et de natures différentes (appliqué seul, il confère à la peau un aspect argenté). Origine synthétique majoritairement. : Bien lire les indications du fournisseur concernant les aspects bio, et surtout écologique quant à équitable on en est pas encore là !


- mica enrobé de titanium dioxyde : effet nacré argenté, irisation jaune-rouge-bleu-vert ;
- mica enrobé de titanium dioxyde et de feric oxyde : on ajoute une couche d’enrobage supplémentaire qui permet d’obtenir des paillettes d’or ou de cuivre ;
- mica enrobé de feric oxyde : on obtient des pigments à reflets métalliques bronze, cuivre, rouge à reflets verts ;
- mica enrobé de titanium dioxyde et autres pigments : des reflets de différentes couleurs sont réalisés. L’oxyde de chrome apporte par exemple un reflet vert.


Mécanismes et effets visuels

Effet mat par La Cosméteuse






L’effet mat est obtenu par diffusion de la lumière sur une surface irrégulière. L'oeil voit les rayons réfléchis qui sont dans tous les sens et ça se traduit par une sorte de brouillage.








Effet brillant par La Cosméteuse






L’effet brillant : le support doit être lisse et plan pour permettre une réflexion de la lumière parfaite donc chaque rayon est parallèle à l'autre. L'oeil les voit donc très clairement/nettement.









L’effet nacré : un pigment est nacré s’il réfléchit une partie de la lumière et en transmet une autre.

L’effet satiné : la granulométrie des paillettes permet de mesurer la réflexion de la lumière. Plus les grains sont petits, plus la diffusion de lumière est importante et plus l’effet est satiné. Il s’agit d’un effet nacré et couvrant à la fois.


Effets irisés par La Cosméteuse


L’effet irisé : il y a à la fois réflexion, réfraction et transmission de la lumière. L'oeil peut donc voire des couleurs différentes sur les 2 faces.






Qualités d'un agent nacrant

Pour qu’un nacrant soit de bonne qualité, il doit avoir :
- une surface lisse et plane ;
- une bonne transparence ;
- une granulométrie connue ;
- une épaisseur précise pour l’enrobage.


Conditions d’un bon nacrage

Pour qu’un produit soit bien nacré, il doit :
- contenir des pigments à reflets nacrés/irisés (!);
- être très transparent pour éviter l’altération de la réflexion ;
- l’orientation en plan parallèle à la surface (l’application oriente toujours les nacres donc le produit finis est toujours moins nacré).


Utilisations

Les colorants (les vrais) sont rarement utilisés purs car ils sont très puissants. Il est préférable de les diluer de 0,1 à 5% selon l'effet visuel désiré car c'est plus pratique et reproductible. La nature du solvant dépendra de la solubilité du colorant bien sûr!
Remarques : il est possible de préparer des solutions à stocker de préférence au frigo et si le solvant est aqueux ne pas oublier d'ajouter du conservateur...
Attention! Les colorants ne servent qu'à colorer le produit, si on en met trop cela risque de teinter la peau...

Les laques, pigments, nacres peuvent être utilisés de 0,5 à 10% selon le produit et l'effet voulu sur la peau ou dans le produit.


Les nacres sont utilisées pour le maquillage et dans la cosmétique décorative. Bref pour faire joli sur la peau ou dans le pot !
On trouve maintenant de nouvelles applications dans les correcteurs de teint : une réflexion verte corrige les rougeurs de la peau ; un reflet violet donne bonne mine à un teint jaune-vert et le bleu fait rayonner le teint de personnes d’origine asiatique.


Les phénomènes de réflexion ne se limitent pas au visible et se poursuivent dans les ultraviolets et les infrarouges. Ils sont donc souvent utilisés comme écrans dans les produits solaires.

Enfin, on les utilise comme masqueurs optiques de rides (estompage) dans des produits antirides de maquillage et des soins à effet immédiat, car ils réfléchissent les rayons de la lumière visible.


Soyez généreux avec votre peau ! Utilisez les avec mesure car ils ne servent à rien... pour elle, et sont souvent dramatiques pour l'écosystème et les populations locales… Vérifiez leur certification bio quelque soit le référentiel... C'est juste un plaisir des yeux, doux à l'esprit...



AROMATIQUEMENT!!!

Nacre rose scintillante par La Cosméteuse


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire