Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

mardi 18 juin 2013

Pourquoi les professionnels de l'esthétique et de la coiffure doivent s'y mettre?

Certaines esthéticiennes ou certains coiffeurs font le choix de proposer des animations d’ateliers cosmétiques dans leur commerce.

HELAS! RARES ILS SONT!

Qu’est ce qu’un atelier ?
- C’est la possibilité pour les clientes d’apprendre à faire un ou plusieurs produits cosmétiques lors d’une courte formation (1h-1h30-2H en général) sous la direction d’un animateur spécialisé en cosmétique maison.
Les participants à ces ateliers  viennent pour apprendre une recette, un tour de main et reparte avec le produit qu’ils ont fabriqués eux même. C’est le même principe que les cours de cuisine actuellement très en vogue.



Quel est l’intérêt pour la cliente d’apprendre à être indépendante sur ses produits?
- C’est ludique, magique et facile de se faire plaisir et finalement à la portée de tous quand on est bien épaulé !
- C’est économique de se faire ses produits soit même car au final malgré l’investissement de départ (matériels de fabrication, ingrédients, flacons) le prix est minime et se divise en deux : celui du contenant (flacons, pots…) et celui des matières premières.
- C’est facile de trouver un fournisseur (laboratoire cosmétique) permettant de distribuer en commerce tout  pour faire soi-même avec des ingrédients de qualité, des actifs que l’on retrouve dans les produits manufacturés. C’est donc la possibilité de vendre non pas les produits finis mais de quoi faire le produit.
- C’est un positionnement différent, c’est une autre façon de faire consommer ses clientes sur la base d’un engagement sur des ingrédients naturels, BIO, locaux, équitable, éthique, respectueux des hommes et de l’environnement.
- C’est la liberté de choisir ! Et donc de connaître et maîtriser parfaitement la composition des produits réalisés en atelier ou créés à la maison.

Quel sont les motivations  pour l’esthéticienne ou le coiffeur de se mettre dans ce type de pratique ?
- C’est gagner une nouvelle clientèle, qui sera attirée par la démarche du naturel/bio, du home made (faire soi-même), des économies, en supplément de la cliente plus traditionnelle et conventionnelle.
- C’est se démarquer de ses « concurrents ».
- C’est associer le diagnostic peau à une aide à la sélection des ingrédients et à l’efficacité espérée par le produit.
- C’est la réalisation d’une vraie ordonnance beauté (fiche conseil soins) adapté à chacun (e) en fonction des moments de la vie, des saisons, de l’activité…
- C’est faire rentrer dans la boutique des personnes qui normalement ne le feraient pas et leur faire  découvrir aussi la gamme de soins que vous proposez.
- C'est ne pas subir le discours des laboratoires cosmétiques conventionnel qui pour toujours plus de rentabilité vendent du rêves.

Quelles sont les frontières à ne pas franchir pour ne pas être en dehors des clous ?
- C'est ne pas vendre des produits que vous feriez vous-même !
- C’est ne pas utiliser des produits fait par vous ou la cliente sur du soin en institut ou salon…

Quels sont les conseils pour s’y mettre ?
- C’est se former !  ou se faire conseiller. Il existe des formations sur plusieurs jours (5-7 jours) afin de maîtriser toutes les règles pour travailler correctement. Recherchez de vrai PRO  (professionnels) de la cosmétique pour vous accompagner. Il en existe, renseignez vous.
- C’est lire des livres, des blogs de cosméteuses* (*nom des personnes dans le milieu qui pratique le home made)  dans ce domaine. Cultivez vous en amont et confrontez à l'occasion dans des forums, de groupes de réseaux sociaux vos connaissances.

Peu importe l'ordre mais faites les deux, c'est l'échange d'idées et de connaissances qui est bénéfique pas l'isolement de l'autodidacte.

Mais surtout dans ce domaine, il faut être à la base être passionnée de cosmétique naturelle ou essayer de comprendre qu’il existe une demande et que les professionnels de l’esthétique et la coiffure sont les premiers concernés car au contact du public.
Il faut aussi réaliser que les professionnels sont les premiers concernés par les problèmes de sécurité et santé  par l’utilisation des cosmétiques. Vous aurez tout au long de votre vie professionnelle "les mains dans la crème" !
C’est un moyen de gagner de la clientèle et donc d’accroitre son chiffre d’affaire, différemment !
Parce que vous le valez , bien vous aussi…

Égoïstement soyez généreux avec votre peau,  et généreusement soyez le avec la peau de vos clients...

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'ai du mal à associer professionnels de la coiffure et HM...
    J'ai, dans mon entourage des coiffeurs accomplis et/ou en formation et après moultes discussions, il apparait qu'ils sont obligés de se fournir en matière de shampoing (entre autres) auprès de grossistes en coiffure.
    Ils ne peuvent donc pas proposer des produits plus "naturels"...
    Du coup, comment les faire s'interesser aux produits largement moins nocifs pr leur clientele et pr leurs mimines ?!
    Et pr le coup, comment les sensibiliser au HM et à un eventuel desir de faire partager cet état d'esprit ?...
    C pas gagné... :(
    Mais j'avoue que l'idée me séduis ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Et pourtant! les coiffeurs peuvent se mettre au bio ou "au pire" :-) au naturel... Car il existe des marques pour pro dans ce positionnement comme par exemple : Marcapar, Logona, Les délices d'Azylis, Couleurs Gaîa ou des produits au nom de salons comme Biocoiff et Biobela.

    Pour ce qui est du home made, la réglementation cosmétique interdit de fabriquer un produit et de l'utiliser sur un client sans qu'il est fait l'objet de tout un tas de tests (pour résumer). Le home made ne peut être que l'objet de cours, de formation, d'ou l'idée de pouvoir animer des ateliers qui créeront une animation au sein du salon, et y feront rentrer de nouvelles clientes (communication) et permettrons d'assoir un discours de conseils. Dans ce cas il faut utiliser des ingrédients provenant de laboratoires cosmétiques comme : Huiles et Sens, Ma Cosmeto Perso.

    Dans les 2 cas il peut être fait de la vente en plus!!!

    Au moins 3 bonnes raisons de s'y mettre, avis a nos amis coiffeur ;-)

    Pareil pour les esthéticiennes!!!

    Aromatiquement!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Votre blog est super intéressant.
    Je suis esthéticienne de carrière et je m intéresse depuis 2012 à la cosmétique naturel bio et home made pour moi même et ma famille.
    J aimerais savoir pourquoi en cosmétique home made on a pas le droit d utiliser pour des soins esthétiques sur clientes?
    Alors qu en gastronomie on peut vendre de tout et n importe quoi?
    Vos ateliers peuvent il se faire a domicile?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'avez pas le droit d'utiliser de cosmétiques maison car les cosmétiques qd ils sont fait dans le cadre d'un usage commercial doivent suivre le règlement européen n°1223-2009. Et par définition la cosmétique maison c'est la possibilité de faire ses cosmétiques soit même ds le cadre d'un usage familial. Ce sont donc deux conceptions différentes, complémentaires. Vous ds la cadre de votre activité vous êtes dans une logique commerciale puisque lors de vos prestations vous vendez un savoir faire et l'utilisation/application directe du produit, qui est en fait votre outil de travail. Pour ce qui des ateliers, effectivement ils peuvent se faire à domicile, il suffit de travailler dans de bonnes conditions se rapprochant même si le terme peut paraitre fort des BPF (Bonnes pratiques de fabrication) appliquées ds l'industrie! Il existe donc une logique de travail lors d'ateliers à maitriser. Une bonne formation peut aider à cela. J'espère avoir répondu. Aromatiquement!

      Supprimer