Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

mardi 7 mai 2013

Pourquoi peser ses ingrédients?

Voilà une problématique qui a le mérite de devoir être à expliquer, tellement cela semble trouble pour nombre de cosméteuses et qui ne l'est pas... par nombre de distributeurs d'ingrédients car cela les arrange.
En plus, tant de publications sont faites dans ce sens que cela cultive le concept : un peu je pèse, un peu je mesure des ml à l'éprouvette, un peu je compte des gouttes, et dans le pire des cas j'utilise des cuillères à café, à soupe  (chacun les siennes à la maison) ou soit disant doseuses!... Bref de la cuisine ou de la cosmétique du moyen âge, celle de l'époque ou nous ne pouvions faire différemment.



Pour ce qui est des publications (livres, articles de presses) qui mixent tous les modes de mesures :
- soit c'est de l'hyper vulgarisation  et dans ce cas cela a le mérite d'attirer les futures cosméteuses et les persuader que c'est super fastoche de ce faire un cosmétique. Aussi simple que faire la cuisine, ce qui pour toute nana est un concept ancré... Mais, après un certain temps, et pour une pratique certaine, il faut passer à plus sérieux, plus juste, plus précis.
- soit c'est de l'ignorance, auquel cas il est facile d'y remédier.

Pour ce qui est des fournisseurs autrement dit distributeurs d'ingrédients :
- soit c'est de l'amateurisme, c'est gênant de leur part car alors comment croire au sérieux de tout ce qui sera proposé par eux?
- soit cela leur permet de démultiplier les références d'éprouvettes, de béchers* dit "doseurs", de pelles et cuillères doseuses, de pipettes jetable ou à piston, de seringues de tous volumes à vendre... en plus des balances. Soit une bonne vingtaine de références possibles (j'ai arrêté de compté l'inventaire)... Leurs tiroirs caisse se remplissent vos poches font l'inverse...
- soit ils se protègent de la réglementation sur la cosmétique en faisant en sorte que vous ne maîtrisez jamais la précision de vos fabrications aussi petites soient-elles (de quelques grammes à une centaine)?!

Pourquoi ne pas utiliser tout ces "ustensiles de cuisine" pour faire ses cosmétiques soit même?
PARCE QUE :
- pour la plupart, ils sont en plastique** et le PP/PET/Poly... ce que vous voulez, bref, ce n'est pas hyper safe pour nous et la planète;
- ils sont rarement fabriqués à coté  et don pour les loca-consommateurs ou les éco-responsables , c'est dans la logique;
- il faut donc afin de limiter ces inconvénients (alourdissement de la taxe carbone, pollution, toxicité... sans parler de la conso d'eau pour les laver!) diminuer le nombre de récipients pour fabriquer  et les choisir en verrequi même s'ils viennent de loin (rien ne vous empêche de demander la provenance!), est inerte (c'est à dire ne provoque aucune réactions chimiques avec le contenu);
- pour réaliser un produit il faut au maximum 2 béchers, une coupelle, un bol ou deux, bref 5 bons outils pour faire simple et pas cher : genre 15 € à tout casser, et on est loin du robot à 200 € dont je ne citerais pas le non mais qui est le robot de l'arnaque.... Donc pour faire des économies!
- cela évite le transvasement du récipient dit doseur dans le bécher de chauffe ce qui fausse la justesse de la formule, et en faisant perdre quelques gouttes en consomme plus...
- pour  être écolo cosméteuse*** une des bases de la pratique de la cosmétique maison en faisant des économies d'eau. C'est tellement pénible de devoir faire tremper les pipettes et seringues et rincer et retremper et rerincer, à chaque fois, et pour chaque produit, et surtout c'est tellement gaspilleur d'eau puisqu'une goutte plus une goutte plus une goutte... cela fait... moins d'eau.
- j'ai décidé de choisir ce que je fais en comprenant, et moins subir une quelconque influence mercantile.



Pourquoi peser?
PARCE QUE :
- c'est plus simple,
- c'est plus précis (si la balance l'est...),
- c'est facilement transposable à des quantités différentes (qu'elles soient plus petites ou plus grandes),
- c'est reproductible,
- c'est moins onéreux,
- c'est moins gaspilleur,
- c'est choisir,
- c'est tirer partis de ce que la technologie à de bon,
- c'est créer facilement...

Quels ingrédients peser ou pas!
les matières premières à peser sont celles dont les quantités à mettre dans la formule le sont facilement  car en quantité > à 1% (soit 1g pour 100g de produit)  : les corps gras (huiles, beurres, cires), les composés aqueux (hydrolats, eau, glycérine...), les ingrédients en petite quantité (< à 1g ) sous forme de poudre ou épais (mais la technique de peser dans ce cas est particulière).

En fait, presque tous les ingrédients sont à peser sauf les huiles essentielles, les parfums (composition parfumante), les conservateurs qui eux se dosent en gouttes pour des raisons là encore pratique et sécuritaire pour la santé du consommateur du produit.

Soyez généreux avec vous et simplifiez vous le plaisir de la cosmétique!



* pour infos les béchers n'ont jamais été considérés par les milieux de la sciences comme un instrument de mesures, du fait de leur imprécisions de conception. Les volumes indiqués sur ces récipients, car c'est bien de cela qu'il s'agit  au même titre qu'une casserole, ne serve qu'à évaluer le choix du bécher par rapport à la quantité à y introduire au final. Bref j'adore ce terme de bêcher doseurs, extraordinaire concept...
** le plastique c'est fantastic...
*** écolo cosméteuse : rubrique du blog à lire et partager!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire