Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

dimanche 10 février 2013

Les émulsions : quézako???

 

Par définition
Une émulsion est le résultat du mélange de deux liquides (au moins) non miscibles (de natures différentes), l’un étant dispersé dans l’autre sous forme de fines gouttelettes.
Une émulsion est donc constituée de deux phases :
-  une phase liquide lipophile (dont les ingrédients sont chimiquement gras) : appelée phase grasse ou huileuse ;
- une phase liquide hydrophile (dont les ingrédients aiment l’eau car chimiquement proche) : communément appelée phase aqueuse.
L’une est la phase interne (sous forme  de gouttelettes/globules) et l’autre la phase externe (le liquide qui « reçoit » l’autre).

Il existe communément deux types d’émulsions celles qui sont E/H (eau dans huile) et celles qui sont H/E (huile dans eau).
Une émulsion est donc instable, par nature car le gras est l’eau sont « chimico-physiquement » incompatibles.
En cosmétique, c’est important car nombreux sont les produits sous cette forme : les laits, les crèmes, certains sérums ou baumes…
 Photo au microscope d'une émulsion ( grossissement  400 )


Notion d’interface 
La zone de contact (plus communément appelée « interface ») entre les deux phases des deux liquides non mélangeables est le siège d’une tension.
En effet, il faut comprendre qu’entre deux types de substances très différentes, c’est la guerre !!!!
Donc, de ce voisinage chimiquement incompatible apparait une force de tension dite «  interfaciale ».
Cette tension  donc,  est responsable de l’instabilité des émulsions.  Les deux milieux (liquides) se repoussent, ce qui tend à la séparation de phases appelée déphasage et aboutie à une émulsion dite cassée.
En toute logique :
Plus la tension interfaciale est faible, plus l’émulsion est stable, plus cette tension est élevée, plus l’émulsion est instable (voir le post sur la stabilisation des émulsions).

Émulsionnants/émulsifiants
Ce sont des ingrédients qui vont favoriser la stabilité physique des émulsions, d’où leur nom !
Le maintien en suspension (c.à.d. un liquide flotte dans l’autre) des gouttelettes (bien séparées les unes des autres) dans la phase externe permet de stabiliser une émulsion. Pour ce faire, on utilise des molécules tensioactives qui se positionnent spontanément à l’interface des deux liquides et par conséquence y diminuent cette tension interfaciale.  Ils permettent de lier la phase grasse et aqueuse à la base incompatibles, ils « évitent » que les molécules aqueuses soient en contact avec les grasses...

Ils font donc partis du groupe des tensioactifs qui ont un pouvoir émulsionnant (tous ne le sont pas. Ils ont aussi d’autres capacités car c’est une grande famille, cf. un post à ce sujet…) et sont composés de deux parties:
- un pôle polaire « hydrophile » (ou lipophobe) : dit aqueux ;
- un pôle apolaire « lipophile » (ou hydrophobe) : dit huileux.


Schématisation d'un tensioactif
 

La structure mixte amphiphile d’un tensioactif ( cette famille d'ingrédient est étudiée lors de la formation cosmétique niv 1 maison & professionnelle lui permet d’être attirée à la fois par les phases aqueuses et par les phases grasses. D’où leur capacité à ce lier tant avec le « gras que l’eau ».

Les émulsionnants sont  généralement des non ioniques . Cela implique qu’ils sont sans charge électrique.

En général, on met toujours plusieurs émulsionnants dans les émulsions car aucun n’est capable à lui seul de maintenir la stabilité du système.
En effet, certains sont plutôt lipophiles et d’autres plutôt hydrophiles. Le tensioactif émulsionnant idéal n’existe pas !!!!

Donc, soit on utilise deux tensioactifs émulsionnants (ayant des noms commerciaux distincts), soit on utilise une « base auto émulsionnable » qui est un mélange mis au point par un fournisseur  dont les buts sont la stabilité et le coté pratique à l’utilisation. Dans ce cas, il s’agit de mélanges tout fait, prêt à l’emploi.



Soyez généreux  avec votre peau...


Aromatiquement!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire