Coaching cosmétique

Vous voulez lancer votre marque ou animer des ateliers cosmétiques. C’est possible !

Apprenez à faire vos cosmétiques vous même en toute liberté, et laissez s'exprimer votre créativité.

Initiez vous au monde de l'industrie cosmétique (technique, réglementation, biologie cutanée, esthétique...) et à celui de l'animation d'ateliers cosmétiques naturelles.

Spécialiste de la formation professionnelle cosmétique naturelle depuis plus de 7 ans! Plus de 500 personnes formées en groupe (maxi 12) ou individuellement (1 to 1) et sur mesure…

Cosmétologue/Consultante Cosmétique et formatrice ma mission est de vous accompagner tout au long de votre projet professionnel et vous aider.

Contactez moi par mail à lacosmeteuse@gmail.com ou pour d’autres informations sur www.ccfc-cosmétique.com

mardi 5 février 2013

Le film cutané

A la surface de la peau on trouve le film cutané de surface.
C’est l’ultime protection de notre corps.  Il est étalé sur toute sa surface à l’exception de la paume des mains et la plante des pieds.
Il  est constitué des restes de cellules (cornéocytes, sébocytes) de la surface de la peau (l’épiderme) et de la glande sébacée, mélangés à un liquide qui est appelé le film hydrolipidique (FHL).
La partie  « hydro » est en fait la phase aqueuse (eau, chlorure de sodium, urée, ammoniaque, acide urocanique, lactique…) sudorale c'est-à-dire issue de la sécrétion sudoripare (la sueur) et l’eau trans épidermique (venant des profondeurs de la peau).
La partie « lipidique » est la phase grasse (cholestérol, acides gras libres, cires, triglycérides) d’origine sébacée autrement dit le sébum, mais aussi des lipides issus du ciment intercellulaire.

C’est une émulsion H/E dont le pH est acide compris entre 5 et 6,5. Cette acidité est due aux acides de la fraction aqueuse mais principalement aux acides gras présents dans le sébum du FHL.
Les zones du corps enfermées (aisselles, pieds) ont un pH plus élevé car la sudation y est permanente.

L’un des principaux rôles du FHL est lié à cette acidité qui est une défense antimicrobienne car la plupart des bactéries ne supportent pas les milieux acides, mais il favorise aussi la desquamation.
La partie lipidique du FHL maintient l’hydratation à l’intérieur de la peau en évitant la fuite de l’eau. Il étanchéifie l’épiderme.  Ainsi l’eau ne sort pas et n’entre pas non plus ! Il assouplie la surface de la peau.

Il ne doit jamais être perturbé par des actions délipidantes qui détruisent la fraction grasse du FHL, ni par des modifications de pH dues à des contacts prolongés ou répétitifs avec des cosmétiques de pH très différents (très basiques ou très acides).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire